Kiosque – éducation thérapeutique du patient / éducation pour la santé

Comment motiver la patient à changer ?

NOUVEAUTE

Auteurs: A. Golay
G.Lagger
A.Giordan

Depuis plus de vingt ans, une éducation thérapeutique du patient dite  » humaniste  » s’est progressivement développée, en parallèle de la médecine réparatrice. Le patient y prend une place plus importante, et son approche tient compte des symptômes généraux et locaux qu’il développe et qui font de lui un être malade. En favorisant les échanges et la communication entre les partenaires, le patient devient « co-thérapeute « , tandis que le soignant s’appuie alors sur les besoins, les ressources et la culture du patient. Sans pour autant (re)nier. sa culture médicale ou de soins, le soignant peut ainsi mettre en place un  » travail  » avec le patient à plusieurs dimensions: cognitive, émotionnelle ou intentionnelle, infracognitive, métacognitive et perceptive. Ceci implique un changement de culture chez le soignant, que cet ouvrage développe en proposant une formation à la fois théorique et pratique.

L'éducation pour la santé

Auteur:
Marie-Christine Piperini : Psychosociologue, actuellement maître de conférences en psychologie et directrice adjointe de l’ISPEF (Institut des sciences et des pratiques d’éducation et de formation) à l’Université Louis Lumière Lyon 2, Marie-Christine Piperini a également, pendant dix ans, participé à la formation de professionnels de santé à l’Université de Bordeaux 2, en santé publique, en IFSI, IFCS, IFMK, et en formation continue.

Dans le champ de l’éducation pour la santé, on observe l’activité de nombreuses associations qui, de la maison de quartier à l’organisation internationale, multiplient les actions (organisation de forums, de projets, de « journées santé »), avec comme objectifs déclarés d’éduquer par l’information et la sensibilisation et, par là, de favoriser les changements de comportements qui seraient associés à des « prises de conscience ». Dans ce cadre, l’introduction de temps de discussion entre participants, peu ou pas guidés par un intervenant, expert ou enseignant, s’est largement développé. La diversité des dénominations et des pratiques indique un certain flottement conceptuel. Dresser un inventaire des connaissances les plus récentes sur le processus sociocognitifs, en jeu dans les situations d’éducation pour la santé, et dégager des critères de qualité, des stratégies et des protocoles d’évaluation discriminants paraît aujourd’hui nécessaire.

Cet ouvrage de synthèse s’adresse aux concepteurs et animateurs de projets d’éducation pour la santé, ainsi qu’à tout chercheur ou étudiant voulant approfondir ses connaissances sur les processus psychosociaux et cognitifs mobilisés dans ce contexte. A la fin de l’ouvrage, des exercices d’application sont destinés à permettre aux étudiants et à toute personne désireuse de se perfectionner dans l’analyse et la compréhension de ces processus de s’y entrainer.

Au-delà des similitudes liées par exemple au type d’affection, chaque personne est perçue comme unique. Une compétence importante chez les praticiens réside dans la capacité à percevoir et comprendre les particularité des personnes. Il s’agit de la connaissance du public qui s’appuie à la fois sur la clinique et sur les connaissances théoriques.

Thérapie et éducation

Auteur: Collectif

L’éducation thérapeutique est souvent décrites par les soignants éducateurs comme la découverte d’une autre activité que celle du soin et aussi comme l’occasion pour eux de nouveaux apprentissages. Elle les amène à des modification de leurs instruments de travail, et à l’invention de nouveaux gestes professionnels mobilisés dans une nouvelle classe de situation de travail. La pratique de l’éducation thérapeutique, bouleverse, interroge ou renforce les organisions identitaires des professionnels du soins. Il apparaît que l’intégration de la dimension éducative dans le soin transforme tout autant la pratique ordinaire du soin que les acteurs eux-même. Cette mise en tension témoigne de la complexité de l’entrée de la dimension éducative au sein des pratiques soignantes.

Au-delà des similitudes liées par exemple au type d’affection, chaque personne est perçue comme unique. Une compétence importante chez les praticiens réside dans la capacité à percevoir et comprendre les particularité des personnes. Il s’agit de la connaissance du public qui s’appuie à la fois sur la clinique et sur les connaissances théoriques.

L'éducation thérapeutique des patients

Auteur: A. Lacroix et J.P. Assal

Les maladies chroniques représentent la grande majorité des recours thérapeutiques. La prise en charge de ces affections de longue durée appartient autant aux patients qu’aux médecins, alors que dans le cas d’une maladie aiguë, les soignants assurent entièrement la conduite du traitement. La gestion d’une maladie au long cours est une contrainte quotidienne pour les patients, sans compter les risques d’aggravation ou de complications à long terme. A partir de l’exemple du diabète, un médecin et une psychologue présentent ici le fruit de leur expérience et de leur collaboration de plus de vingt années. Ce livre se fonde sur la réalité vécue par les patients et propose aux praticiens et aux praticiens et aux divers membres des équipes médicales la perspective d’approches spécifiquement adaptées aux affection s chronique, notamment l’éducation thérapeutique.

Cette 3e édition ajoute aux versions précédentes de l’ouvrage certains commentaires inspirés par un regard plus distancié en interprétant une réalité en mouvement. Actuellement, l’éducation thérapeutique s’est largement développée dans l’ensemble des maladies chroniques. Mais d’autres repères sont nécessaires pour donner sens et cohérence à nos pratiques, telle l’éthique, cette fille de la philosophie qui incite à questionner ce que nous croyons savoir et ce que nous croyons pouvoir.